Theo Jansen (Le poète) vs. Hiroshi Ishiguro (Le Prince des humanoïdes)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Au Palais de Tokyo (Paris), à l’occasion de l’exposition « Le Bord des Mondes » a eu lieu une journée thématique intitulée « Humain trop humain« . Impressions.

Oeuvre de Theo Jansen.
Oeuvre de Theo Jansen.

Nous avons pu assister à une conférence et une démonstration de Theo Jansen de ses créatures en tube de plastique jaune :

Theo Jansen présente son travail ainsi : “Je crée depuis 1990 de nouvelles formes de vie. Ces formes ne sont pas faites de protéines comme les êtres vivants vivantes. Elles ont un autre principe moteur : des tubes de plastique jaune. Des squelettes fait de ces tubes sont capables de se déplacer. Ils puisent leur énergie dans le vent. Leur lieu de vie est la plage où je suis né. Ils évoluent au cours des générations. Mon souhait ultime serait faire prospérer des hordes de ces animaux de plage et qu’ils prennent leur autonomie. En répliquant la Création, d’une certaine façon, j’espère mieux comprendre la nature qui nous entoure. J’ai les mêmes problèmes que ceux qu’a dû rencontrer le Vrai Créateur. Strandbeest est un témoignage d’expérience divine. Je peux vous dire qu’il n’est pas facile d’être Dieu. Je fais face à beaucoup de déceptions. Mais lorsque les choses fonctionnent, être Dieu est l’expérience la plus fantastique qui soit. »

A une question de la salle « Que vont devenir vos machines ? » Theo Jansen propose au spectateur de continuer son travail après sa disparition. Un Dieu mortel c’est une première !

Theo Jansen
Theo et un véritable chien (à priori).

Autant Theo Jansen est un poète de la mécanique, autant Hiroshi Ishiguro est un universitaire businessman.

Jansen raconte son histoire, s’approche du public, fait toucher et explique ses mécanismes et… reste flou sur ses revenus.

Hiroshi, au contraire, utilise une présentation PowerPoint rodée avec des slides telles « Simulation of humanlike development », invente un robot à son image, et possède des participations dans une société qui va lancer des robots en forme de bébés et chiens stylisés mangas.

L’un des premiers robots d’Hiroshi Ishiguro est son propre clone (Geminoid HI-4). Il commence même sa conférence en disant « malheureusement je suis là car mon double donne une conférence en Inde ».

Hiroshi and his double, Geminoid HI-4, 2013 Courtesy Hiroshi Ishiguro Laboratories
Hiroshi et son double, Geminoid HI-4, 2013 (c) Hiroshi Ishiguro Laboratories.

Ses robots tiennent dans deux valises et un sac. La sécurité des aéroports le connaît bien : plus besoin de justifier la tête dans le sac de sport.

A Paris, il était accompagné de Kouka-Roïd, qui n’est pas la moins charmante de ses robots. Elle a même déclamée de sa voix synthétique du Boris Vian sur de la techno. Pas très audible. Dommage, car l’attente était grande et la foule nombreuse.

Kouka
Kouka-Roïd

Pourquoi fait-il des humanoïdes ? « car le cerveau humain reconnaît plus facilement l’humain, qui est donc une interface idéale ».

Bientôt en vente : les bébés robots et chiens (stylisés manga) en vente, moins cher qu’Aldebaran son « concurrent » français. On pourra les programmer soi-même .

Les robots sont déjà testés comme hôtes ou médiateurs dans les gares, les musées, les magasins (« les humanoïdes attirent plus le chaland »), les maisons de retraite, et les instituts de langues car « l’apprentissage c’est répéter plusieurs fois la même chose ». Merci Pr. Ishiguro : grâce à vous plus aucune histoire d’amour prof/élèves 🙁

Notons que l’équipe s’amuse tout de même à faire converser des humanoïdes et des robots. Peut-être qu’un jour un PACS sera possible entre eux ?

Testé aussi à Hong-Kong, dans un centre commercial, une chanteuse humanoïde « toujours souriante, jamais fatiguée, qui ne s’interrompt pas pour aller aux toilettes… donc idéale ! »

Autre utilisation qui nous fait penser à la série Real Humans les « trésors vivants » japonais pourront éternellement prêcher leur bonnes paroles par leurs avatars robotisés !

Geminoïd
Le SKYPE du futur ?

TelenoidGrâce aux Telenoid, on peut télécommander et faire parler à distance un robot qui fait tout de même vraiment peur (photo ci-contre)…

Grâce à Hugvie, les classes de maternelles deviennent beaucoup plus calmes en écoutant la voix de leur maîtresse en câlinant une poupée. Hugvie pourrait remplacer nos téléphones portables !

Et l’on pourrait continuer ainsi à égrener les produits de M. Ishiguro, mais nous préférons la poésie des animaux de plage de Jansen aux humanoïdes qui bien que fascinants ressemblent – pour l’instant- à une arméee de zombies.

 ###

Site de Theo Jansen :
http://www.strandbeest.com/index.php

Site de Hiroshi Ishiguro :
http://www.geminoid.jp/en/index.html

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail